Ressource alternative en santé mentale

Centre d’Entraide l’Horizon

Dès que nous avons reçu notre nouvelle charte, nous sommes devenus membres du Regroupement des Ressources Alternatives en Santé Mentale du Québec, et avons adopté formellement la philosophie alternative dans notre approche.

Plusieurs groupes d’entraide ont vu le jour au Centre, entre autre AISA (association pour l’intégration sociale par activités) Paniphobie (pour les personnes souffrant de paniques, d’angoisse ou de phobies), SOS Émotif (groupe d’entraide et de partage au niveau des émotions), Le jardin secret (groupe d’entraide)… Nous avons aussi aidé d’autres groupes à débuter, en leur prêtant des locaux ou des ressources humaines.

À partir de 1993, nous avons aussi commencé à structurer et à dispenser des formations et des ateliers (communication, estime de soi…).

En 1995, la clientèle augmentant sans cesse, nous avons dû agrandir nos locaux. L’inauguration des nouveaux locaux a eu lieu en octobre 1995.

Le mois d’août 1996 a vu naître les « entraidants ». Le Centre a en effet choisi d’offrir formation et encadrement à des membres qui avaient envie de s’investir davantage dans le local. Les termes ont changés, mais l’importance d’impliquer de près les membres dans l’organisation et l’animation d’activités, de même que dans la gestion de l’organisme, est restée.
L’année 1998 a été l’année du projet Ciboulot, projet-pilote d’intégration socioprofessionnelle pour la clientèle santé mentale. Malgré la réussite de ce projet, il a été abandonné faute de ressources financières suffisantes.

Dès 1999, l’équipe d’intervention ainsi que le conseil d’administration ressent le besoin de revoir les façons de faire dans l’organisme. Effectivement, l’accès à des programmes de subventions salariales ayant été très très réduit, les situations rapportées par les membres de plus en plus complexes, l’équipe faisait face à une fatigue importante. Un comité d’orientation est mis sur pied. Il avait pour mandat de relever les irritants, de voir ce qui se fait ailleurs, de vérifier les attentes des membres et des intervenants du milieu, et de proposer des solutions novatrices. Il termine finalement son mandat en 2002. Une importante refonte de l’horaire est alors effectuée.

En mai 2003, les fêtes du 15ème sont un moment privilégié pour le Centre d’évaluer les actions des dernières années, et de dire : mission accomplie.

X

Haut de la page