Ressource alternative en santé mentale

6. L’engagement social et politique

L’alternative se définit comme un mouvement de transformation sociale et politique et non pas uniquement comme un distributeur de services. Elle a l’obligation d’intervenir dans la société où elle évolue.

  1. L’alternative est imbriquée dans la communauté, y tissant des liens multiples et variés, évitant ainsi la reproduction de l’asile dans la communauté.
  2. L’alternative s’implique politiquement. Elle se veut partie prenante des défis vécus par les communautés locales, témoignant ainsi des contributions précieuses que peuvent apporter membres et intervenants à leur communauté. Elle se doit de lutter contre les préjugés.

7. L’entraide

  1. L’alternative favorise le partage d’expériences, l’entraide et la solidarité entre personnes possédant le même « vécu » (détresse émotionnelle, souffrance, histoire de psychiatrisation, etc). L’alternative considère que l’expérience de la folie, le vécu de la souffrance, le passage par l’hôpital constituent des formes de savoir utiles aux autres. 

X

Haut de la page